Logo ONPC
Logo ONPC

L’ONPC ET LES ACTEURS DE LUTTE CONTRE LES INONDATIONS FONT LE POINT DES VISITES TERRAIN

mercredi 09 juin 2021 à 20:23:26

L’ONPC ET LES ACTEURS DE LUTTE CONTRE LES INONDATIONS FONT LE POINT DES VISITES TERRAIN

« En tant qu’acteurs de lutte contre les inondations, il y a lieu d’aller vite car les premières pluies ont déjà causé de nombreux dégâts » : c’est l’appel lancé par le Directeur Général de l’Office National de la Protection Civile (ONPC) Amankou Kassi Gabin, dès l’entame de la rencontre qu’il a initiée ce mercredi 09 juin 2021 au siège de sa structure.

Partant du contexte dans lequel le comité interministériel de lutte contre les inondations a été mis sur pied, le Directeur Général de l’ONPC a décrit aux représentants des structures associées dans la lutte, les actions entreprises et les priorités du moment.

« Nous avons jeté les bases de la riposte qu’il faut donner cette année aux pluies à travers plusieurs rencontres qui ont permis de prendre des dispositions dont les visites de sites capables d’aggraver la vulnérabilité des populations en cas de pluies. Aujourd’hui, il s’agit de l’examen des recommandations et la validation des missions qui permettront de rédiger le document de travail pour la mobilisation des moyens par le gouvernement » a renchérit le Directeur.

Dans la présentation du bilan des visites de sites, ce sont au total 47 sites à risque critiques qui ont été retenus dans 11 communes du district d’Abidjan (sur les 13 communes, Plateau et Songon n’ont pas reçu le comité) et qui ont laissé entrevoir des habitations construites dans des ravins, des bas-fonds, des talwegs, des lits de lagunes et dans de nombreuses zones à risque.

Il a également été évoqué à la réunion, les dégâts orchestrés par la pluie de la nuit du 04 au 05 juin 2021 et qui a causé la mort de trois personnes à Yopougon Bonikro et des inondations à Songon avec de nombreux dégâts matériels.

Au cours des échanges qui s’en sont suivis, les acteurs ont fait ressortir que la recolonisation des sites par les populations et la construction par des projets immobiliers, d’habitations sans prévoir les réseaux d’évacuation des eaux, est souvent la cause de désagréments en saison des pluies.  

Pour le vice-gouverneur du District d’Abidjan, Kopieu Gouganou, cet incivisme des populations et de certains promoteurs immobiliers est à dénoncer : « Les terrains devraient être viabilisés avec l’expertise de toutes les structures avant de faire l’objet de lotissement et d’attribution. Que la priorité en cette période soit mise sur le déguerpissement volontaire ou forcé afin de préserver des vies » a soutenu le vice-gouverneur.

Aux mairies, le Directeur Général de l’ONPC dont la structure assure le secrétariat et la coordination du comité interministériel, a préconisé que soit activé le plan communal de sauvegarde qui prévoit des hommes, des lieux, des moyens et des sites de recasement pour faire face aux situations d’urgence. Il a ajouté que chaque commune devrait établir une cartographie des zones inondables à mettre à la disposition du comité et recommandé que les points focaux partagent en temps réel les informations.

Outre l’ONPC, la Sodexam, l’Office National de l’Assainissement et du Drainage (ONAD), la Croix-rouge, le District autonome d’Abidjan, les mairies de Cocody, Treichville, Attécoubé, Anyama, Songon, et les ministères de l’équipement routier et celui de la solidarité ont pris part à la rencontre.


Sensibilisation contre l'alcool au volant
Image de sensibilisation à la COVID

Communiqué



inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir toutes les informations utiles de l'ONPC